cadre   - Nous sommes le Mercredi 22 Août 2018 et il est 03:51
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation VAUCLUSE 84 - PACA -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 84
  psycyclette en avignon le 12 juin
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
lettre présidente juillet_août 2018
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

L'évolution favorise les schizophrènes 13 septembre 2007

(Agence Science-Presse) – La schizophrénie pourrait être le résultat de la sélection naturelle. Ce que cela signifie? Qu'elle pourrait donner un avantage à ceux qui en souffrent. Un avantage évolutif.

Dans cette histoire, tout commence avec les gènes. Une équipe internationale dirigée par Bernard Crespi, de l’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique, a comparé 76 séquences de notre code génétique, toutes associées à la schizophrénie, avec des séquences des codes génétiques des chimpanzés, des rats, des vaches et des chiens. Or, sur ces 76 séquences génétiques, 28 se révèlent avoir été « favorisées par la sélection naturelle ». Ce qui veut dire que ce n’est pas une mutation malheureuse qui les a amenées là.
Comment un généticien peut-il conclure pareille chose? Parce que ces gènes montrent moins de variations —un gène est une suite de « paires de base », désignées par les lettres A, C, T ou G— que d’autres gènes choisis dans cette recherche à titre de comparaison : cest quelque chose de normal si ce gène a une utilité, alors qu’on s’attendrait à des variations aléatoires s’il s’agissait d’une simple mutation survenue au hasard.


SUITE DE L'INFORMATION

Si tel est le cas, alors on peut conclure que ces gènes confèrent un avantage à ceux qui en sont porteurs. Un avantage du point de vue de l’évolution biologique, écrivent ces chercheurs dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B.

Mais quel pourrait bien être cet avantage? Une telle question nous entraîne loin en-dehors de la génétique pour entrer dans la psychologie, voire la sociologie. Mais cela expliquerait que la schizophrénie, qui peut être héréditaire et implique des hallucinations ou de la paranoïa, se soit maintenue à travers les millénaires, sans être éliminée par la sélection naturelle. On croit qu’elle affecte 1% des gens, à un point ou l’autre de leur vie.

Ce n'est pas une hypothèse si insolite qu'elle y paraît. Parfois, l’avantage n’est simplement pas là où on pense, rappelle Nature : à titre d'exemple, la mutation qui cause la fibrose cystique protège... du choléra!

Qui sait, peut-être cette percée en génétique provoquera-t-elle de nouvelles recherches en psychologie, sur la piste d'une vieille théorie: une théorie voulant que les schizophrènes seraient capables d'une plus grande créativité.

 

 

Imprimer cette news



bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation VAUCLUSE 84 - Région PACA
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales